Les Tunisiens n’ont pas peur de l’émigration clandestine même après la tragédie de Lampedusa


Certaines personnes croient toujours même après les  évènements tragiques vécus par des citoyens qui ont tenté d’émigrer clandestinement, à l’avenir radieux qui les attend en Europe considérée comme l’Éden sur terre.

Des milliers de personnes sont mortes noyées dans la mer, alors qu’ elles n’avaient qu’un seul rêve, arriver à bon port pour améliorer leurs conditions de vie.

Le 18 septembre 2012, 12 jours après le naufrage  de l’embarcation d’émigrés clandestins tunisiens au large de Lampedusa, le 6 septembre 2012, 8 jeunes de Ghar Elmaleh, gouvernorat de Bizerte, ont tenté d’émigrer vers l’ Italie.

En effet, les gardes-côtes de Bizerte  ont réussi, dans la matinée du mardi 18 septembre 2012, à faire avorter cette tentative.  Le même jour, les gardes-côtes de Djerba ont aussi intercepté une centaine des jeunes émigrés qui tentaient à partir du territoire national de voyager clandestinement vers l’ile de Lampedusa.

Une question s’impose avec acuité: quand le gouvernement prendra-t-il enfin les mesures nécessaires pour  éviter toutes ces tragédies?


Lire aussi
  1. Le gouvernement est responsable de la tragédie de Lampedusa, selon Mehdi Mabrouk
  2. Tunisie: Arrestation du passeur du bateau de l’immigration clandestine naufragé à Lampedusa
  3. Tunisie: Les gardes-côtes déjouent une tentative d’immigration clandestine à Djerba
  4. Tunisie: La Garde maritime déjoue deux tentatives d’émigration clandestine
  5. François Chérèque (CFDT) : Attirer les investisseurs français en Tunisie pour contrer l’émigration clandestine

Commentaires:

Get our toolbar!