Récap de la visite de Marzouki en Libye: Libre échange commercial, préservation des quatre libertés et activation de l’Union du Maghreb arabe


La Libye et la Tunisie ont souligné, dans un communiqué sanctionnant la visite de travail effectuée du 2 au 3 janvier par le président tunisien Moncef Marzouki à Tripoli, leur volonté commune de promouvoir les relations bilatérales et le partenariat stratégique jusqu’à la réalisation de la complémentarité et de l’intégration au service des aspirations des populations des deux pays.

Les deux pays se sont engagés, dans ce communiqué, à traduire cette volonté à travers des programmes concrets sectoriels au niveau gouvernemental, du secteur privé et de la Société civile, qui seront mis en œuvre immédiatement, en particulier dans les domaines de l’emploi, de la sécurité, de la santé, de l’éducation, de l’investissement, de l’énergie et de toutes les autres priorités de cette coopération, conformément aux besoins des deux parties.

Dans ce contexte, Moncef Marzouki a souligné que «la Tunisie ne ménagera aucun effort pour servir de soutien à la Libye, dans une atmosphère de dialogue et de solidarité fraternelle et de respect mutuel», mettant l’accent sur l’importance de la sécurité et de la stabilité pour la Tunisie et la Libye.

Pour sa part, le président du Conseil national libyen de transition, Mustapha Abdeljelil, a indiqué que les cadres et main-d’œuvre de la Tunisie bénéficieront d’un traitement préférentiel en Libye, en rapport avec les besoins réels sur le terrain et leurs qualifications.

Les deux responsables ont, selon le communiqué, discuté de l’importance que soient levés toutes les restrictions et les obstacles qui entravent la communication et le rapprochement entre les deux peuples et que soit assuré pour les citoyens libyens et tunisiens le bénéfice des quatre libertés dans les domaines du mouvement, de résidence, de travail et de la propriété, sur la base de la règle de l’égalité, ainsi que de la nécessité d’activer la zone de libre-échange, eu égard aux immenses opportunités qu’elle pourrait offrir aux deux pays.

Ils ont, d’un autre côté, souligné leur volonté d’activer l’Union du Maghreb arabe (UMA) au service des intérêts des pays de la région.

Source: PANA


Lire aussi
  1. Tunisie – Plaidoyer de Marzouki pour la création d’une « Union Arabe »
  2. Tunisie: Marzouki invité au « forum arabe pour la restitution des avoirs spoliés des pays du printemps arabe » à Doha
  3. François Hollande demande aux islamistes au pouvoir dans les pays du printemps arabe de garantir les libertés
  4. Tunisie: L’Union du Maghreb Arabe a t-elle un avenir dans le Maghreb Arabe?
  5. L’Union Syndicale des Travailleurs du Maghreb Arabe dénonce la poursuite des souffrances qu’endure le peuple libyen

Commentaires:

Get our toolbar!