Selon l’AJF : les juifs français sont en train de quitter massivement la France


olim2

Selon l’agence juive en France, un organisme para-gouvernemental israélien, 40 000 juifs français ont effectué leur « Aliyah » (la montée en hébreu pour signifier leur immigration vers Israël) dont 5 000 en 2016.

En effet, ce départ massif vers l’état hébreu est l’un des plus importants depuis sa création en 1948. Les motifs vont de l’insécurité aux raisons sociales et économiques en passant par celles liées à la religion et à l’identité. Rappelons que la communauté juive en France est la plus importante en Europe avec un demi-million de personnes.

En 2016, il a été constaté que le nombre des immigrants est en baisse comparé à 2015 et 2014, toutefois, il reste important.

Par ailleurs, la France est devenue le premier pays d’origine des immigrants juifs en 2014 avec un total de 7231 départs enregistrés. En 2015, année de l’attentat contre l’Hyper Cacher, elle a gardé sa place avec encore plus de départs, 7900.

Il est à noté que la vague d’Aliyah a connu une augmentation à partir de 2006, année de l’assassinat du juif Ilan Halimi par le « gang des barbares ». À ce propos, le directeur de l’agence a indiqué que  «L’aliyah des juifs de France a été considérable sur la dernière décennie… l’insécurité a principalement pour effet de servir de catalyseur accélérant des processus réfléchis…Paradoxalement, la généralisation des attaques terroristes à l’ensemble de la population a redonné confiance aux juifs de France, qui ne sont pas la seule cible, d’autant que les efforts des autorités pour les protéger ont été indéniables».

Notons que les villes principales d’intégration des immigrants de français sont Netanya (ville balnéaire) ainsi que Tel Aviv et Jérusalem.


Lire aussi
  1. Tunisie- René Trabelsi: plus de 2500 pélerins juifs sont attendus à la Ghriba
  2. Mehdi Jomâa clôt la polémique: les juifs sont les bienvenus en Tunisie
  3. Israël réclame la restitution des biens des juifs en Tunisie et … réclame de l’Arabie Saoudite des indemnités pour les juifs de l’époque du Prophète
  4. Les Juifs tunisiens refusent de quitter la Tunisie
  5. Les juifs tunisiens ne sont pas inquiets de la montée du parti islamiste Ennahdha

Commentaires: