Tunisie: Ennahdha considère comme une provocation et une exagération la polémique autour de la place de la femme dans la constitution


Le mouvement Ennahdha a réaffirmé, lundi 13 août, que la consolidation des acquis de la femme n’est pas « un slogan que certains cherchent à spéculer » mais plutôt « un effort quotidien en vue de surmonter les entraves culturelles et sociétales ».

Dans un communiqué rendu public à l’occasion de la fête de la femme, le parti a précisé que le renforcement des acquis de la femme et la consécration de l’égalité entre les tunisiens, dont l’égalité entre hommes et femmes en matière de droits et de devoirs, constituent autant de dénominateurs communs entre la population à mettre en relief en vue d’enraciner les valeurs de la paix sociale et éviter les conflits idéologiques.

Le parti estime que bien que toute polémique politique, représente « un bon signe de la santé d’une société en transition et en cours d’édification », la polémique actuelle autour de la place de la femme dans la société et autour de l’inscription de ses droits dans la nouvelle constitution fait objet de beaucoup « de confusion, voire même de provocation et d’exagération ».

Il ajouté que la contribution d’Ennahdha à la promotion de la situation de la femme et au renforcement de ses acquis « ne s’est pas limitée à l’innovation sur le plan intellectuel et à la diffusion des valeurs de l’efficacité mais s’est étendue à la consécration de ces principes dans la pratique au sein des structures du mouvement, de la société civile et des institutions de l’Etat (Assemblée nationale constituante).

 Le parti rappelle, dans son communiqué, sa position officielle vis-à-vis du code du statut personnel, une position annoncée en juillet 1988 et qui considère, dit-t- il, que « ce code s’inscrit, généralement, dans le cadre des interprétations islamiques ».

« La Tunisie a besoin d’un « vrai dialogue » et de faire face « aux défis essentiels » loin « des questions provoquées », elle a aussi besoin de mettre en exergue les valeurs communes entre ses générations et ses élites », indiqué Ennahdha dans le même communiqué.

Source: TAP


Lire aussi
  1. Tunisie : Ennahdha encore prise dans ses propres turpitudes sur la constitution
  2. Tunisie: Ennahdha condamne les caricatures blasphématoires et appelle à ne pas tomber dans le piège de la provocation
  3. La présence de partisans d’Ennahdha sur l’Avenue Bourguiba à Tunis: Provocation ou soutien?
  4. Ahmed Ibrahim: Ennahdha doit écarter la mentalité de la majorité lors de l’élaboration de la Constitution
  5. Tunisie – Vidéos: Polémique autour du retrait, jeudi soir, du groupe parlementaire d’Ennahdha de la plénière

Commentaires:

Get our toolbar!