Tunisie – L’ambassadeur de Tunisie à Ankara nie sa complicité dans l’affaire de Saïda Agrebi


L’ambassadeur de la Tunisie en Turquie, Mehrez Ben Rhouma a nié avoir caché au ministère des Affaires étrangères la participation de Saida Agrebi au sommet des politiques sociales et de la famille qui s’est déroulé début janvier  à Ankara.

Le journal « Al Maghreb » avait, en effet,  indiqué, dans sa livraison du mardi 8 janvier, que Saida Agrebi avait même changé la date de son retour en France, avertie par le diplomate que les autorités turques allaient l’interpeller.

Le Maghreb explique que l’ambassadeur, bien qu’invité au sommet, n’y a pas assisté parce qu’il était au courant de la présence de Saida Agrebi faisant l’objet d’un mandat d’amener international.

Le journal a laissé entendre que Mme Agrebi est une ancienne amie de  Mehrez Ben Rhouma depuis qu’il était ambassadeur de la Tunisie en Belgique avant d’être nommé à la tête de notre ambassade en Turquie par le gouvernement de Béji Caïd Essebssi.

Mehrez Ben Rhouma a nié toutes ces allégations, précisant qu’il a informé ses supérieurs aussitôt qu’il a appris la présence de l’ancienne présidente de l’association tunisienne des mères sur le sol turc.


Lire aussi
  1. A la place de Saïda Agrebi, la Turquie prête à livrer du lait à la Tunisie
  2. La Délégation tunisienne se retire du sommet des politiques sociales d’Ankara et demande l’extradition de Saïda Agrebi
  3. Tunisie : Ankara récompense Saida Agrebi
  4. Tunis émet un mandat d’arrêt international contre Saïda Agrebi
  5. Saïda Agrebi porte plainte… la Justice lui donne raison

Commentaires:

Get our toolbar!