Tunisie- Mehdi Jomâa: On n’a pas à choisir entre liberté et sécurité


L’ancien chef du gouvernement a jugé qu’il n’y'a pas matière à choisir entre liberté et sécurité.

Faut-il abandonner quelques libertés pour davantage de sécurité? Avec la multiplication d’actes terroristes, la pernicieuse question de la restriction des libertés  au nom de la sécurité s’est invité de manière récurrente dans le débat politique appuyée par le postulat martial de plusieurs chefs d’état en exercice.

Intervenu, jeudi, en marge du forum « Démocratie et sécurité » à l’ONU, l’ancien chef du gouvernement, Mehdi Jomâa a estimé que sécurité et liberté vont de pair.

« Lutter contre le terrorisme et assurer la sécurité sont deux impératifs  dont les ressorts ne peuvent en aucun cas attenter aux libertés garanties par la constitution tunisienne », a affirmé Mehdi Jomâa en marge de son intervention à l’ONU.

Il a souligné qu’il n’y'a pas lieu d’imposer des restrictions sur les libertés étant donné que la démocratie tire appui de la force des lois et non de la loi de la force.

La Tunisie a choisi d’emprunter la voie de la transition démocratique depuis la révolution, a estimé  l’ancien chef du gouvernement.

Refusant de commenter les péripéties de la politique intérieure, Jomâa a indiqué que la Tunisie attend la consolidation  et la concrétisation des promesses de soutien reçues par les pays amis.


Lire aussi
  1. Tunisie: Mehdi Jomâa laisse à l’ANC le dossier des richesses pétrolières
  2. Tunisie – Mehdi Jomâa nomme son conseiller à la sécurité
  3. Tunisie – Qui sera le « conseiller sécurité » de Mehdi Jomâa ?
  4. Tunisie – (Vidéo) Mehdi Ben Gharbia : OK pour Mehdi Jomaâ… Mais voilà ce qu’il a à faire !
  5. Tunisie: La Grande Bretagne salue la nomination de Mehdi Jomâa

Commentaires: