Economie

Collecte de 10 millions de quintaux de céréales

Les quantités de céréales collectées depuis le démarrage de la moisson (du 15 juin au 1er août courant), ont atteint 10 millions 23 mille quintaux contre 5 millions de quintaux au cours de la même période de l’année écoulée.

Ces quantités se répartissent entre 6 millions 256 mille quintaux de blé dur, 1 million 678 mille quintaux de blé tendre, 2 millions 62 mille quintaux d’orge et 27 mille quintaux de triticale.

M. Khaled Lachtar, directeur des grandes cultures au ministère de l’Agriculture et de l’Environnement, a indiqué à l’agence TAP qu’il est possible de récolter environ 500 mille quintaux supplémentaires de céréales au cours des prochains jours.

Le rythme de collecte quotidienne de céréales a atteint son pic au cours du mois de juin pour s’établir à 324 mille quintaux contre 42 mille quintaux par jour actuellement.

Les collecteurs privés ont collecté, jusqu’à ce jour, 50% du total de la récolte, tandis que les sociétés mutuelles en ont collecté 45% et l’office des céréales (OC) s’est chargé de la collecte des 5% restant.

Le groupement privé (comptoir multiservice agricole) a collecté 23,5% du total des quantités collectées par le secteur privé.

M. Khaled Lachtar, a indiqué que la qualité des céréales, notamment le blé dur, s’est relativement détériorée suite aux conditions climatiques enregistrées au cours de cette saison et le manque de disponibilité en quantités suffisantes d’engrais azotés dans certaines régions.

Cette détérioration à trait à la baisse du poids spécifique et l’augmentation du taux de mitadinage, outre les pluies enregistrées au cours du mois de juin et le phénomène de germination de certaines variétés de blé tendre après le mûrissage des céréales.

Il a précisé que la détérioration de la qualité s’est répercutée sur les prix à la production. Ainsi la moyenne est répartie selon les variétés de céréales entre 55 dinars le quintal de blé dur (contre 60,580 le quintal en tant que prix maximum), 44 dinars le quintal de blé tendre (contre 45,700 le quintal en tant que prix maximum et ce après avoir décidé d’établir le taux des blés germés à l’entour de 4%).

Les prix du quintal d’orge est estimé à 41 dinars ainsi que celui du triticale (contre 42 dinars le quintal).

A noter qu’un nombre d’agriculteurs ont obtenu grâce à la qualité de leurs produits des prix avoisinants les prix maxima en vigueur.

Source : TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut