Monde

Accusé de violence conjugale, Kamel Daoud réagit

A la suite des rumeurs qui circulent depuis ce dimanche 20 octobre 2019 sur les réseaux sociaux, stipulant que l’écrivain et chroniqueur algérien Kamel Daoud  été condamné à trois mois de prison avec sursis et une amende de 20 000 DA, pour violence conjugale, ce dernier a réagi à travers un tweet qu’il a publié, ce lundi, pour démentir ces informations.

Le célèbre écrivain a affirmé qu’il était victime de “propos diffamatoires ciblant sa personne, relayés sur les réseaux sociaux et portés par un journal électronique” soulignant qu’il allait déposer une plainte.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut