Monde

Accusés par Trump d’avoir manqué de respect aux Etats-Unis, les Palestiniens répliquent

Depuis la reconnaissance par le président américain Donald Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël et sa décision d’y transférer l’ambassade des USA, le courant ne passe plus avec les palestiniens qui ont estimé que Washington s’est disqualifiée de son rôle historique de médiateur dans le conflit israélo-arabe.

Après avoir décidé de réduire l’aide financière accordée à l’UNRWA, organisme onusien  de soutien humanitaire aux palestiniens, voilà que Trump menace tout bonnement d’y mettre fin s’ils ne participent pas aux négociations avec Israël.

Lors de ces menaces, il a affirmé que les palestiniens avaient manqué de respect aux Etats-Unis en refusant de recevoir le vice-président Mike Pence qui effectuait une tournée, dernièrement, au Moyen-Orient, visitant l’Egypte, la Jordanie et Israël.

Répliquant à cette sortie médiatique de Trump, la dirigeante palestinienne Hanane Achraoui, a affirmé que “refuser de rencontrer votre oppresseur, ce n’est pas manquer de respect, mais se respecter soi-même”.

On rappelle que les dirigeants de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas en tête, se sont tournés vers l’Union Européenne pour trouver un nouveau parrain de la paix au Moyen-Orient, après avoir estimé que l’administration du président Donald Trump s’est départie de sa neutralité.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut