Affaire de trafic des pièces archéologiques: L’ex-directeur de l’INP accusé

Le Juge d’instruction au Tribunal de première instance de Tunis a accusé M. Béji Mami, ex-directeur de l’Institut national du patrimoine, de participation à un réseau de trafic de pièces archéologiques sur fond de l’affaire impliquant les Trabelsi et Sakhr Matri. L’ex-responsable de l’institut est cependant laissé en liberté, en attendant la fin de l’enquête.

Source : La Presse

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut