Societe

Agression d’un juge militaire par un terroriste à Tunis, précisions de la justice militaire

L’Agence générale de administration de la justice militaire a annoncé mardi, que lors de l’audience relative à l’affaire de l’attaque armée contre la caserne de Ben Guerdane, l’accusé Adel Ghandri  s’est soudainement précipité vers l’estrade où siégeait le tribunal et a agressé le président du tribunal militaire de Tunis avec un marteau en bois (marteau du juge) au niveau de la tête.

Dans un communiqué, l’Agence a précisé que le reste des accusés ont tenté d’attaquer l’estrade, mais les agents de la police militaire ont réussi à prendre immédiatement le contrôle des assaillants et à les conduire aux lieux de détention, indiquant qu’une enquête a été ouverte suite à l’incident. (Contrairement à ce que certains médias ont rapporté sur la tentative d’attaque du terroriste précité contre le président du tribunal d’instance militaire de Tunis avec un objet tranchant).

L’Agence nationale pour l’administration de la justice militaire a affirmé qu’elle informera le public  à la clôture de l’enquête.

L’attaque terroriste armée contre la caserne de Ben Guerdane, gouvernorat de Médenine a eu lieu le 7 mars 2016. Des affrontements intermittents se sont poursuivis jusqu’au 9 mars, au cours desquels 50 terroristes ont été tués et 7 autres arrêtés. On a déploré le décès de 13 militaires et sécuritaire et de 7 civils. L’opération était planifié aux niveaux national et international. Il s’agit d’un événement important de la guerre contre le terrorisme, que certains ont appelé “l’épopée de Ben Guerdane”.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com