Dossiers

Ahmed Ibrahim: Ennahdha doit écarter la mentalité de la majorité lors de l’élaboration de la Constitution

Ahmed Ibrahim, Secrétaire général du Mouvement Ettajdid et membre du Pôle démocratique moderniste (PDM) à la Constituante, a appelé, mercredi 2 février, le Mouvement Ennahdha à «écarter la mentalité de la majorité» lors de l’élaboration de la Constitution.

IBrahim qui s’exprimait sur fond de la méthode d’élection du rapporteur général de la Constitution et de ses adjoints a affirmé en substance : « On ne peut plus accepter la même méthode adoptée lors du vote sur le règlement intérieur de la Constituante et la loi portant organisation des pouvoirs publics provisoires », précisant que « ce mode de vote a été régi par des intérêts partisans ».

«La démocratie ne peut être construite sans opter pour des solutions consensuelles», ajoute-t–il.

Le groupe progressiste qui comprend le Parti démocrate progressiste, le Pôle Démocratique Moderniste (PDM), Afek Tounes et le Parti Libéral Maghrébin, a-t-il indiqué, a proposé la candidature de M. Mohamed Fadhel Moussa au poste de rapporteur général, compte tenu de son expertise dans le domaine juridique.

Pour Farida Abidi, représentante du Mouvement Ennahdha, la candidature de Habib Khedr au poste de rapporteur général de la Constitution ne s’oppose pas avec le règlement intérieur de la Constituante, précisant que le mouvement Ennahdha favorise le consensus et « ne cherche pas à accaparer l’opinion ou à imposer ses approches partisanes au détriment de l’intérêt national ».

Le Mouvement Ennahdha, a-t-elle relevé, est ouverte à toutes les propositions des groupes parlementaires contribuant à l’élaboration de la Constitution qui, a-t-elle estimé, constitue une affaire nationale publique et non pas une affaire partisane ».

Source: TAP

Commentaires

Haut