Algérie : La purge commence dans l’entourage de Bouteflika sur fond de règlements de comptes

Les généraux Toufik et Tartag, deux anciens patrons des services de renseignements ainsi que Said Bouteflika ont été arrêtés par les services de sécurité, a-t-on appris de source sécuritaire en Algérie.

Ils sont actuellement auditionnés par les services de la DGSI, dans le cadre de l’enquête sur leurs activités, qui ont été dénoncées par le chef d’État-major de l’ANP, le général Ahmed Gaïd Salah.

Gaïd Salah avait accusé publiquement Toufik de comploter contre l’armée et le mouvement populaire, avant de lui lancer un dernier avertissement, le sommant de cesser ses activités. Pour le général Tartag, il était considéré comme proche du clan présidentiel, notamment de Saïd Bouteflika. Il avait démissionné de son poste de chef de la Direction des services de sécurité (DSS) le même jour de la démission de Bouteflika, le 2 avril dernier.

Gaïd Salah avait également accusé, sans le nommer, Said Bouteflika, le frère cadet du président démissionnaire d’être à la tête de la « 3issaba », le gang qui a confisqué le pouvoir présidentiel. Selon le général Khaled Nezzar, le frère cadet de l’ex-président Bouteflika, voulait instaurer l’état d’urgence ou l’état de siège et avait même envisagé de limoger Gaïd Salah.

En résumé, Gaïd Salah semble être tout à fait disposé à répondre aux exigences du peuple algérien, surtout quand elles correspondent à ses souhaits les plus chers.

 

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com