Algérie : L’armée populaire accuse le frère de Bouteflika de préparer un complot contre la volonté du peuple

Le général Caïd Salah, chef des Etats majors de l’armée nationale populaire algérienne a annoncé que le frère du président Bouteflika, Saïd Bouteflika aurait eu une réunion suspecte, dernièrement, avec le chef des renseignements généraux et le général Taoufik, en présence d’officiers des renseignements généraux français.

L’objectif de cette réunion, a assuré Caïd Salah, était de dissoudre les deux assemblées, la mise en place de gouvernements fédéraux, pour faire entrer le pays dans une spirale de chaos, tout en désignant l’ancien président Liamine Zeroual à la présidence du pays et le général Taoufik comme conseiller sécuritaire, avec limogeage de Caïd Salah qui a exigé l’application de l’article 102 de la Constitution.

L’armée algérienne a fait part, dans un communiqué, de sa satisfaction du fait que la grande majorité des algériens aient adhéré à la proposition de Caïd Salah, à part quelques rares éléments perturbateurs qui tiennent à entamer la crédibilité de l’armée. Dans ce communiqué, l’armée assure avoir donné « un carton rouge » au frère du président et sa bande qui ont mis la main sur le pouvoir et qui sont en train de comploter pour s’y maintenir, contre la volonté du peuple algérien.

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com