Monde

Algérie: Polémique après la levée d’interdiction d’importation de la viande d’âne et de cheval

Le gouvernement algérien a levé l’interdiction d’importer la viande des mulets et des ânes, une décision qui a suscité une controverse parmi les Algériens qui s’interrogent sur l’utilité de l’importation de substances contraires à leurs coutumes et à leurs traditions alimentaires et sur l’utilité de dilapider des devises dans des biens qui ne leur sont pas bénéfiques.

Le ministère algérien du Commerce a autorisé, dans sa dernière décision, l’importation de plusieurs produits déjà interdits en raison de la pression exercée sur les finances publiques par la baisse des recettes pétrolières et gazières, notamment la viande fraîche et congelée de chevaux, d’ânes et de mulets.

Les médias locaux ont indiqué, citant une source responsable au ministère du Commerce, que la décision d’importer de la viande d’âne et de cheval “n’est pas nouvelle et vise à faciliter les activités des gérants des zoos, qui utilisent ce type de viande pour nourrir les animaux carnassiers, ainsi que les restaurants asiatiques actifs en Algérie, fréquenté par les chinois et coréens résidents dans le pays “.

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com