Monde

Allemagne : Montée en puissance des groupes Néonazis pour contrer la vague de migrants

Le site de Deutsche Welle rapporte qu’environ 600 néo-nazis font actuellement l’objet d’un mandat d’arrêt délivré par la justice allemande, dont plus de 400 ont été délivrés durant la seule année 2016. Annoncé en décembre 2016 par le ministre de l’Intérieur, Thomas de Maizière, ce chiffre témoigne d’une «tendance préoccupante» selon ses propres mots.
Selon le dernier rapport du ministère de l’Intérieur allemand, cela confirmerait la «recrudescence importante de la violence d’extrême-droite», dans un contexte marqué par «l’accroissement de l’agitation anti-migrants».
Les tensions récentes autour de la politique migratoire d’Angela Merkel auraient favorisé le regroupement d’individus, auparavant isolés, à idéologie néonazie, fédérés par une hostilité commune à l’arrivée de migrants sur le territoire allemand. Ce qui expliquerait que les violences à l’encontre des migrants se soient multipliées par cinq entre 2014 et 2015 en Allemagne.
Après une décennie d’essoufflement amorcée à la fin des années 1990, les milieux néo-nazis seraient redevenus attractifs, recrutant de nouveaux partisans ces dernières années. Mais il est important de souligner la difficulté de procéder à une évaluation concrète et précise, car les groupuscules sont mouvants et parfois difficilement identifiables. «Lorsqu’un groupe néo-nazi entre en clandestinité et disparaît des écrans radars, cela encourage la radicalisation et le passage à l’acte», note Matthias Quent, chercheur à l’université d’Iéna.

Commentaires

Top 48h

Haut