Societe

Amélioration de la sécurité et projet de décret-loi modifiant le statut des forces de sécurité intérieure

Le suivi de la situation sécuritaire dans le pays a été au centre de la réunion, hier, du Conseil supérieur des forces de sécurité inté­rieure.

La réunion du conseil a été présidée, au Palais du Gouvernement de la Kasbah, par le Premier ministre du Gouvernement provisoire M. Béji Caïd Essebsi, en présence du ministre de l’Intérieur.

Elle a permis d’examiner la question sécu­ritaire dans le pays et de passer en revue les indicateurs qui attestent d’une amélioration notable de la situation dans le pays et du ré­tablissement de la sécurité, suite aux évènements survenus récemment.
Le Premier ministre a adressé, à cette occasion, ses remerciements à tous les cadres et agents des forces de sécurité intérieure pour les efforts déployés dans les différentes régions du pays afin de lutter contre les actes de vio­lence et de destruction ainsi que les tentatives visant à semer l’instabilité sécuritaire dans le pays.

Il est impératif, a-t-il dit, de poursuivre les efforts, tout en veillant à adopter un compor­tement civique dans le respect de la Loi. Il s’agit aussi de renforcer les forces de sécurité intérieure par de nouveaux recrutements afin d’assurer l’efficience de la lutte contre la cri­minalité, la protection des citoyens, de leurs biens et des établissements publics et privés, a précisé le Premier ministre.

M. Béji Caïd Essebsi a souligné l’impor­tance de veiller à améliorer le taux d’enca­drement et de revoir les méthodes de forma­tion des agents et des cadres, en tenant compte du respect des droits du citoyen.

Le Conseil a, par ailleurs, examiné un projet de décret-loi modifiant le statut des forces de sécurité intérieure de manière à permettre aux agents et aux cadres de la sécurité de s’adonner à l’action syndicale au sein d’un syn­dicat professionnel indépendant, dans le res­pect de la loi.

Le conseil a aussi discuté la situation de certains corps des services de sécurité, parti­culièrement la catégorie des caporaux, en vue d’améliorer leur situation professionnelle.

Source : La Presse

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com