Societe

Amélioration de la situation au camp des réfugiés de Ras Jedir

La situation au camp des réfugiés de Ras Jedir à la frontière tuniso-libyenne, commence à s’arranger suite à la baisse du nombre des réfugiés en provenance de Libye et à l’évacuation de plusieurs ressortissants égyptiens et chinois.

Le camp de Ras Jedir abrite encore 17 mille réfugiés n’ayant pas encore regagné leurs pays. Il s’agit de Bengalis, de Nigérians, de Somaliens, de Soudanais, de Pakistanais et de Maliens.

Un grand nombre de voitures, de poids lourds et de bus chargés d’importantes quantités d’aides diverses sont arrivés, samedi, à Ras Jedir. De longues files de réfugiés étaient formées devant les véhicules pour recevoir des aliments, des couvertures, et autres aides pouvant subvenir à leurs besoins.

Les réfugiés ont accueilli avec joie l’initiative des deux opérateurs tunisiens Telecoms et Tunisiana de mettre à leur disposition des lignes internationales pour leur permettre d’appeler gratuitement leurs proches.

En ce qui concerne la situation sanitaire dans le camp des réfugiés, Dr Salem Rakik, directeur régional de la santé publique à Médenine a démenti, dans une déclaration à l’envoyé spécial de l’agence TAP, les rumeurs qui ont circulé, ces derniers jours au sujet de l’apparition d’épidémies.

Il a, à cet égard, indiqué que des équipes relevant du ministère de la Santé publique et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont été mobilisées pour signaler les cas d’épidémie qui pourraient survenir.

Il a ajouté que les structures tunisiennes de santé, le Croissant rouge tunisien et l’OMS ont mobilisé des moyens logistiques et humains pour prévenir une éventuelle dégradation de la situation sanitaire au camp des réfugiés où seuls quelques cas de diarrhée et de gale ont été enregistrés.

22 cabines de douche et de toilette ont été installées sur le camp pour éviter les maladies dues au manque d’hygiène. D’autres unités sanitaires seront montées au camp de Ras Jedir au cours des prochains jours.

Dr Salem Rakik a mis l’accent sur l’importance du rôle dévolu au poste médical avancé de Ras Jedir et aux unités de protection civile dans la maîtrise de la situation sanitaire au niveau de ce point de passage frontalier. Il a, également, souligné l’importance des prestations fournies par l’hôpital militaire à tous les ressortissants étrangers arrivés à Ras Jedir.

Il a, d’autre part, salué les efforts déployés par l’armée nationale et les unités de contrôle d’hygiène qui servent, quotidiennement, 51 mille repas aux réfugiés. Il a ajouté que grâce à leur vigilance, aucun cas d’intoxication alimentaire n’a été enregistré.

(Source : Agence TAP)

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut