Societe

Annaba-Algérie: Un Tunisien condamné à 6 ans de prison ferme pour “tentative d’espionnage”

Pour «tentative d’espionnage au profit d’un pays tiers, faux et usage de faux, usurpation d’identité, corruption et immigration clandestine», le Président du tribunal criminel auprès la cour de justice de Annaba a condamné, jeudi, A. Mohamed Ali, un ressortissant tunisien, à 6 ans de prison ferme.

Impliqué dans cette affaire, un agent administratif à la daïra de Annaba a écopé de 3 ans de prison ferme tandis que l’épouse de l’accusé principal et un chauffeur de taxi clandestin ont eu chacun une peine de prison avec sursis.

Dans son intervention, le représentant du ministère public a requis à l’encontre de l’accusé principal et de l’agent de la daïra des peines de 10 ans et 5 ans de prison ferme. Pour «non-dénonciation et complicité», il a demandé pour les autres la peine d’un an de prison ferme.

Qualifiée de criminelle, cette affaire avait éclaté, selon l’arrêt de renvoi, le 14 septembre 2010, lorsque les services du Centre territorial des renseignements et investigations (CTRI) avaient alerté le groupement de gendarmerie de la wilaya de Annaba de l’existence d’une personne douteuse dont les actes s’apparentent à une tentative d’espionnage. La gendarmerie n’avait pas tardé à arrêter Mohamed Ali qui, après enquête, s’est avéré un ressortissant tunisien.

Lors de la perquisition à son domicile, des photos de différents hélicoptères cloués au sol, dans une caserne militaire à Bordj Badji Mokhtar, ont fait peser de lourds soupçons sur ses activités. Des accusations que Mohamed Ali a totalement niées devant le Juge, reconnaissant, cependant, l’usurpation d’identité et l’immigration clandestine.

Source: Elwatan.com

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut