Tech & Net

Anouar Maarouf : Le ministre qui a raté sa mission

Aout 2016, Youssef Chahed (ou le parti Ennahdha !) a désigné Anouar Maarouf ministre des Technologies de l’information et de l’Économie numérique. Un portefeuille d’une importance stratégique puisque la Tunisie mise sur une croissance à deux chiffres de l’exportation des services informatiques.

Depuis, une année s’est écoulée et aucun avancement n’est noté. Au contraire, la situation du secteur est devenue plus difficile.

Dossier Tunisie Telecom :

Le ministre est entré en conflit avec le Directeur Général de Tunisie Telecom. Anouar Maarouf ne cherche qu’à faire remplacer Nizar Bouguila. Il a même proposé un « ami » avec un CV qui n’est pas digne de ce poste et il a fallu que le kasbah intervienne pour le calmer.

La situation est tellement délicate que le syndicat est monté en créneau contre le ministre des technologies.

Les start up tunisiennes

Le monde du numérique mise sur les start up. Généralement, les principales charges des start up sont immatérielles (salaires, acquisition de logiciels / licences). Alors que les banques ont besoin de garanties réelles pour donner des crédits.

Sur ce volet, le ministère n’a fait aucun avancement concret. Les jeunes tunisiens pleins d’idées n’ont pas l’appui du ministère pour concrétiser leurs projets.

Dossier IOT

Le ministre avait fait le tour des médias pour parler de l’importance stratégique de l’Internet des objets. Mais …. concrètement il n’y a rien. Le ministère a lancé un appel d’offre infra qui ne répond aucunement aux attentes des start up et des PME Tunisiennes.

Exemple : un jeune tunisien et un autre européen veulent lancer une application e-santé. Les deux se connectent sur alibaba.com et trouvent un bracelet connecté qui répond à leurs besoins. Le jeune européen peut l’acheter et terminer son projet. Alors que le tunisien ne peut que le regarder sur le site puisqu’il n a pas le moyen de payer en devise (plus problème douane ….).

Malheureusement, le ministère est loin des problèmes réels des sociétés technologiques et des start up tunisiennes.

Dossier Pay Pal

Indépendamment des raisons de l’échec, Anouar Maarouf a donné beaucoup de promesses et il les a pas tenues. Il n’avait cessé de répéter que le service pay pal sera ouvert aux tunisiens. Et, il a échoué.

Depuis, et comme à ses premières semaines, il se fait discret. Probablement, il compte sur le temps pour faire oublier ses échecs.

Conclusion

C’est la jeunesse et l’économie tunisiennes qui en paient les frais.

Le poste du ministre des Technologies de l’information et de l’Économie numérique appartient à Ennahdha qui protège ses ministres même si c’est aux dépens de l’intérêt de la Tunisie.

Le plus important : A cause de ces projets ratés et faute de la volonté d’ouverture, la Tunisie est entrain de cumuler les retards dans ce secteur stratégique. Et nous risquons d’être dépassés par rapport à ce qu’il se passe dans le monde numérique. Nos ingénieurs ne seront plus compétitifs et nous deviendrons de simples consommateurs de technologies.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com