Monde

Arabie-Saoudite : craignant pour sa conduite: un universitaire saoudien incarcère sa fille anglo-saoudienne chez-lui

jaff

Amina Jaafari, jeune femme anglo-saoudienne âgée de 21 ans se trouve actuellement emprisonnée dans la maison familiale et interdite de retourner au Royaume Uni où elle est née.

En effet, son père qui exerce comme académicien en Grande-Bretagne a expliqué qu’il refuse que sa fille retourne en Angleterre, craignant la reprise d’une vie qualifiée de destructrice.

Par ailleurs, une équipe d’avocats a entamé au Royaume-Uni une procédure afin de permettre la libération de la fille et son retour en Angleterre. La jeune femme avait porté plainte et expliqué sa situation délicate à l’un de ses avocats quant elle avait encore accès à internet. La même équipe accuse le père d’incarcérer la jeune Amina dans sa propre chambre lui interdisant tout contact avec le monde extérieur et la privant des moyens de communications. Les accusations concernent aussi des maltraitances et des actes de violence à l’encontre d’Amina, toutes ayant été catégoriquement niées par le père.

Le tribunal britannique a ordonné le retour de la jeune fille en Angleterre, un verdict qui n’a jamais été appliqué. La plainte semble avoir été retirée, le père a prétendu que les choses se sont arrangées entre sa fille et lui et qu’elle souhaite rester en Arabie-Saoudite. Toutefois, l’une des avocates qui devait se rendre sur place pour discuter avec Amina Jaafari directement et vérifier les dires du père loin de toute influence n’a pas pu se rendre en Arabie-Saoudite à cause de formalités en rapport avec le visa.

Notons que le juge a exprimé son inquiétude concernant le sort de la fille tout en mettant en doute la version du père. Le verdict final a été ajourné au 13 février 2017 afin de permettre la vérification des propos du père et des raisons réelles du retrait de la plainte.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut