Politique

[audio]Ghazi Chaouachi : ” Si l’on se retrouve face à l’obligation de réorganiser les législatives, ça sera à cause de l’échec d’Ennahdha”

Dans une déclaration accordée à Tunisienumerique ce vendredi 18 octobre 2019, le dirigeant et député du Courant Démocrate, Ghazi Chaouachi a indiqué que d’un point de vu constitutionnel, le mouvement Ennahdha a le droit de choisir un chef de gouvernement suite à sa victoire aux élections législatives.

En revanche, dans le cas où, ce chef du gouvernement n’arrive pas à assurer ses responsabilités dans le formation du gouvernement, Ennahdha doit assumer cet échec, a ajouté Chaouachi soulignant que si l’on se trouve face à l’obligation de réorganiser des élections législatives, ça sera à cause de l’échec d’Ennahdha.

En ce qui concerne les déclarations du dirigeant du mouvement islamiste, Fathi Ayadi qui déclare que le chef du nouveau gouvernement doit être un partisan d’Ennahdha sinon les élections législatives seront réefaites, Ghazi Chaouachi a estimé que cela contitue une menace pour le mouvement Ennahdha et non pas pour les autres partis, ajoutant que c’est une déclaration marquée par une sorte de vanité. Dans ce sens, il a rappelé qu’Ennahdha n’a que 25 % des sièges parlementaires, ce qui l’oblige à prendre en considération les positions des autres partis politiques.

Dans le contexte des concertations relatives à la formation du nouveau gouvernement, notre interlocuteur a affirmé que son parti ainsi que d’autres, à l’instar du mouvement du peuple, ne vont s’allier avec le mouvement islamiste que sous certaines conditions, à savoir l’indépendance du chef du gouvernement.

Pour conclure, Chaouachi a affirmé que le Courant Démocrate sera au prochain gouvernement dans le cas où ce dernier sera un gouvernement de compétences présidé par un chef de gouvernement indépendant.

 

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

déclaration de Ghazi Chaouachi

Commentaires

Haut