Economie

Autorités et union tunisienne de l’agriculture et de la pêche lâchent 1.580 million de petits agriculteurs…

Autorités et union tunisienne de l’agriculture et de la pêche lâchent 1.580 million de petits agriculteurs…

Le forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES) vient de publier une étude sur « les petites exploitations agricoles en Tunisie ».

Le premier volet de cette étude donne un aperçu global sur l’agriculture et la politique agricole en Tunisie, les autres chapitres présentent un état des lieux des petites exploitations agricoles, la situation des petits exploitants et les principes devant guider les orientations de développement de la petite agriculture dans le pays ainsi que des recommandations dans ce sens.

Les données statistiques de l’étude du forum montrent que le total des superficies de moins de 5 ha représentent environ 470 000 ha, soit moins de 10% de la surface globale des domaines. En outre, la répartition des plantations selon la taille des montre que plus de la moitié (54%) détiennent des fermes de moins de 5 Ha. Le nombre des personnes vivant entièrement de leurs culture est estimé à 1,580 million.

Par ailleurs et d’après le forum, ces petits exploitants agricoles n’investissent pratiquement pas dans le développement de leurs parcelles vu les difficultés d’accès aux crédits bancaires et l’absence d’incitations spécifiques, faute de vision stratégique du secteur.

Toujours selon l’étude, les exploitants agricoles en Tunisie qu’ils soient propriétaires ou locataires de terres ont le droit d’adhérer volontairement à une ou plusieurs organisations professionnelles, notamment les syndicats, en l’occurrence l’union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP).

Cependant, les petits agriculteurs demeurent très peu, voire même pas représentés dans cette structure « syndicale ». Cette situation consacre la montée de plus en plus remarquée de la précarité en milieu rural et le travail sans couverture sociale et dans des conditions indécentes.

L’inertie des autorités et de la structure « syndicale », l’UTAP, est de devenue flagrante. Rien ou presque n’est fait pour sauver les petits agriculteurs et les prémunir contre les menaces qui les guettent et encore moins pour dénoncer et lutter contre les bandes criminelles qui spéculent carrément sur leur existence !

Le secteur agricole occupe une place importante sur le plan social en Tunisie. Sa part en termes d’emploi est d’environ 18%. Dans les régions tunisiennes défavorisées, l’agriculture est l’activité économique principale avec un taux d’activité de 41,5% dans le Nord-Ouest et de 36,2% dans le Centre-Ouest. Appauvri et laissé pour compte, le secteur agricole ne génère que 8,3% du produit intérieur brut.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut