Société

Bac : la réussite, une responsabilité de tous et un test de citoyenneté (parents d’élèves)

«Nous souhaitons plein succès à nos enfants» lit-on sur les banderoles accrochées à l’entrée de plusieurs centres d’examen du baccalauréat dans la région de l’Ariana.

Ces banderoles font partie de toute une campagne de mobilisation initiée, à travers le pays, par des comités de parents bénévoles mis en place pour assurer la surveillance autour des centres d’examens de manière à garantir un déroulement normal de la première session du baccalauréat après la révolution du 14 janvier 2011.

Au troisième jour des épreuves du Bac, les parents d’élèves sont toujours aussi motivés pour protéger les établissements scolaires contre d’éventuelles tentatives de perturber les examens.

Devant le lycée Hannibal à l’Ariana, Mohamed Loussif, a indiqué à la correspondante de l’agence Tap qu’il participait en tant que ”volontaire” au comité des parents constitué en coordination avec la direction du lycée et des unités de la ssreté nationale pour assurer la protection du centre d’examen.

Ce comité est le prolongement des comités de vigilance formés par les citoyens lors du déclenchement de la révolution pour protéger leurs quartiers, a-t-il affirmé.

Près du lycée pilote de l’Ariana, des jeunes du comité régional de protection de la révolution étaient mobilisés pour soutenir les efforts de la famille éducative et des services de sécurité en vue de garantir les meilleures conditions de déroulement des examens.

Béchir Kachti, porte-parole du comité régional de la protection de la révolution, a indiqué que ces actions n’allaient pas se limiter aux examens du baccalauréat mais devaient englober tous les examens nationaux.

A Mnihla et à Ettadhamen, une forte mobilisation de parents d’élèves aux côtés des unités de l’armée et de la sûreté nationale est assurée pour garantir aux candidats du baccalauréat une atmosphère de quiétude.

Mohamed Dakhli, membre du comité des parents à Ettadhamen, a indiqué que depuis le démarrage des épreuves du baccalauréat, il a veillé à être présent chaque jour, ajoutant que la réussite de la session du baccalauréat 2011 est la responsabilité de tous et en même temps un test de citoyenneté.

Source : TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut