Diaspora

Barcelone veut supprimer les appartements touristiques d’ici à 2029, pour cette raison

Barcelone veut supprimer les appartements touristiques d’ici à 2029, pour cette raison

Barcelone, la première destination pour les visiteurs étrangers en Espagne, a décidé de prendre des mesures drastiques pour remédier à la crise du logement que connaît la ville.

Vendredi, le maire de Barcelone, Jaume Collboni, a annoncé que la ville mettrait fin à la location d’appartements touristiques d’ici à 2029. Cette décision vise à faciliter l’accès au logement pour les habitants de la ville.

Un soutien législatif pour le changement

Le Parlement catalan a récemment autorisé Barcelone à ne pas renouveler les licences des appartements touristiques, permettant ainsi de remettre sur le marché 10.000 logements actuellement destinés aux touristes.

“À partir de 2029, les appartements touristiques tels que nous les concevons aujourd’hui disparaîtront de la ville de Barcelone”, a déclaré Jaume Collboni lors d’une conférence de presse.

Les licences actuelles des appartements touristiques, renouvelées pour cinq ans en novembre, expireront en novembre 2028.

Cette mesure est soutenue par un décret approuvé l’année dernière par le parlement régional de Catalogne, qui réglemente le nombre de logements avec une licence d’utilisation touristique dans les villes où la pression immobilière est la plus forte.

Une réponse à la crise du logement

Le conseil municipal a justifié cette décision en soulignant que “la ville ne peut pas permettre qu’un nombre aussi élevé d’appartements soit utilisé pour l’activité touristique dans un contexte où la difficulté d’accès au logement et les effets négatifs de la surpopulation touristique sont évidents”.

Le maire Collboni a précisé que les loyers ont augmenté de 68% au cours des dix dernières années à Barcelone, exacerbant la crise du logement.

Des mesures déjà en place

Sous l’administration de l’ancienne maire Ada Colau (2015-2023), Barcelone avait déjà suspendu la délivrance de nouvelles licences pour les appartements touristiques afin de réguler l’expansion touristique de la ville.

Cependant, malgré ces mesures, les effets du surtourisme continuent de se faire sentir, surtout depuis la fin de la pandémie de Covid-19.

Une mobilisation locale contre le surtourisme

Pour protester contre la situation actuelle, plusieurs associations locales ont appelé à une manifestation le 6 juillet sous le mot d’ordre: “Assez! Mettons des limites au tourisme!”.

Cette manifestation suit d’autres mouvements similaires organisés ces derniers mois dans d’autres hauts lieux du tourisme espagnol, comme les îles Canaries et Palma de Majorque.

Classement des destinations touristiques en Europe

  1. Barcelone, Espagne
  2. Paris, France
  3. Rome, Italie
  4. Londres, Royaume-Uni
  5. Amsterdam, Pays-Bas
  6. Berlin, Allemagne
  7. Madrid, Espagne
  8. Lisbonne, Portugal
  9. Athènes, Grèce
  10. Prague, République Tchèque

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut