Economie

BCE: La Tunisie Nouvelle a besoin d’avantage d’IDE et de crédits

La Tunisie a adopté un choix stratégique en réaffirmant ses liens privilégiés et son partenariat avec l’Union Européenne”, a affirmé, mercredi 28 septembre, à Tunis, Béji Caïd Essebsi, Premier ministre du gouvernement de transition.

“Les réserves de la communauté européenne concernant les libertés et les droits de l’homme n’ont plus de raison d’être après la Révolution du 14 janvier”, a estimé M. Caïd Essebsi à l’ouverture de la réunion de la Task force Tunisie-UE.

Evoquant le processus de transition démocratique engagé en Tunisie et l’élection de l’Assemblée Constituante le 23 octobre prochain, M. Caïd Essebsi a soutenu “Nous voulons que ces élections soient libres, crédibles, démocratiques et transparentes”, mettant l’accent, à cet égard, sur le renforcement de la participation de la femme lors de cette importante échéance électorale avec l’adoption du principe de la parité.

Pour ce qui est des questions économiques, M. Caïd Essebsi  a souligné l’importance de la réunion de la Task force Tunisie-UE, la première à se tenir dans un pays du Sud de la méditerranée, mettant l’accent sur la solidité des liens économiques entre la Tunisie et l’UE.

La Tunisie occupe la première place parmi les pays sud-méditerranéens exportateurs de produits fabriqués vers l’Union Européenne.

M. Caïd Essebsi a affirmé que la nouvelle Tunisie a  besoin d’attirer de nouveaux investissements extérieurs et de nouveaux crédits pour assurer la réussite du processus de transition démocratique, rappelant à cet égard les composantes du programme présenté devant le G8, fin mai à Deauville (France) et les promesses recueillies estimées à 125 milliards de dollars.

Depuis le 14 janvier, la Tunisie fait face, a-t-il dit, à plusieurs défis dont l’accélération du rythme de croissance qui est actuellement de zéro, l’attraction des investissements étrangers et la multiplication des opportunités d’emploi, particulièrement parmi les diplômés du supérieur.

La Tunisie compte actuellement 700 mille demandeurs d’emploi parmi lesquels 180 mille diplômés du supérieur.

La séance d’ouverture de la réunion de la Task Force Tunisie-UE a été marquée par la présence de la haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, la présidente de la Confédération Suisse, le président de la BAD, le vice-président de la Banque Mondiale, ainsi que plusieurs hommes d’affaires européens et tunisiens.

Source: TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut