Politique

Béji Caïd Essebsi à propos de Marzouki: “Nous n’avons pas la même mentalité”!

Béji Caïd Essebsi à propos de Marzouki: “Nous n’avons pas la même mentalité”!

Le président de la République Béji Caïd Essebsi a affirmé n’avoir pas la même mentalité que l’ex- président Moncef Marzouki.

En réponse à une question, lors d’un entretien avec la chaîne de télévision France 24, rapportant des déclarations de Moncef Marzouki qui fait état de  l’existence d’un conflit entre Béji Caïd Essebsi et le chef du gouvernement, Youssef Chahed ainsi que des manœuvres de la Présidence pour barrer la route à Chahed en 2019, le chef de l’Eta président de la République a riposté: “nous n’avons la même mentalité”. “Lui, il peut agir de la sorte mais nous non” a -t-il souligné.

Essebsi a indiqué dans l’interview, diffusée jeudi soir par à la chaîne d’information continue française, qu’il travaille en harmonie avec le chef du gouvernement et qu’il lui a lui-même proposé se présenter à la présidentielle.

Il a également réfuté l’accusation de Moncef Marzouki, selon laquelle , le Conseil national de sécurité s’est transformé en gouvernement bis à Carthage pour contrer les actions de Youssef Chahed, affirmant que les tâches de cette instance sont claires et que le chef du gouvernement en est membre.

Le président Essebsi a rappelé que le Conseil de sécurité siégeait du temps de l’ex-président Moncef Marzouki.

Interrogé sur l’existence d’un éventuel remaniement et sur le rendement de Youssef Chahed et de son gouvernement, Béji Caïd Essebsi, a éludé la question, affirmant que chaque chose arrive en son temps.

Concernant le rendement  du gouvernement , il a indiqué que tant que le Parlement, chargé de le contrôler, lui accorde sa confiance , cela signifie qu’il s’acquitte de son travail.

Parlant de ses ambitions pour un second mandat, Béji Caïd Essbsi , a affirmé que son objectif actuel est de parachever le terme de son mandat et qu’après, c’est une autre affaire.

Revenant sur son alliance avec le mouvement Ennahdha et la transformation opérée par ce parti islamiste, Essebsi a réitéré que cette alliance a été imposée par les résultats des élections qui ont donné à Ennahdha 69 sièges, un score important qui en fait un partenaire incontournable.

Il s’est félicité de cette collaboration avec Ennahhda , affirmant qu’elle a réussi à stabiliser la Tunisie, soulignant toutefois, que le parti doit poursuivre sa mutation jusqu’à devenir un parti civil à l’instar des autres partis politiques.

 

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut