Monde

Belgique : le Conseil d’État suspend des licences d’exportation d’armes vers l’Arabie Saoudite

Coup de tonnerre dans le monde feutré de la vente d’armes.

La Belgique a décidé, vendredi 29 juin, de suspendre huit licences d’exportation d’armes vers l’Arabie saoudite.

Dans son justificatif, le Conseil d’État a estimé que « la Région wallonne n’a pas démontré concrètement qu’elle avait procédé à un examen minutieux et prudent de certains des critères prévus par le décret du 21 juin 2012 relatif à l’importation, à l’exportation, au transit et au transfert d’armes civiles et de produits liés à la défense ».

« Quatre recours avaient été introduits fin 2017 par la Ligue des droits de l’homme et la Coordination nationale d’action pour la paix et la démocratie concernant du matériel militaire produit ou exporté par la FN Herstal », précise pour sa part la RTBF (la Radio Télévision Belge Francophone).

Cependant, d’autres recours sur une vingtaine d’autres licences d’exportation pour la FN Herstal et CMI n’ont pas été retenus par le Conseil d’État car elles avaient déjà été effectuées. En 2017, l’Arabie saoudite était le premier client des entreprises wallonnes d’armement pour un montant total de 153 millions d’euros, révèle Le Soir.

Rappelons que depuis 2015, l’Arabie Saoudite est à la tête d’une coalition de pays arabes au Yémen qui tente de chasser les rebelles houthis, proches de l’Iran. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le conflit a fait jusque là, près de 10 000 morts et plus de 55 000 blessés.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com