Economie

Bientôt l’autonomie financière de la « république » du Kram ?

Bientôt l’autonomie financière de la « république » du Kram ?

Élu en juillet 2018, Fathi Laâyouni maire du Kram, fait constamment parler de lui pour ses prises de positions rocambolesques et ses multiples procès, pratiquement tous voués à l’échec.

Deux faits marquants attirent l’attention quant à la gestion de Layouni de la commune du Kram.

En novembre 2019, le conseil municipal du Kram a voté en faveur de la création d’une caisse dédiée à la zakat (aumône), spécialement pour la municipalité de la ville. La zakat est l’obligation pour chaque musulman de donner chaque année un montant déduit de sa richesse personnelle pour des actions caritatives.

Ceci a été considéré comme un dépassement de la loi, d’autant plus que le palais du Bardo a rejeté l’adoption d’un projet de loi portant création d’un fonds de la Zakat et que les autorités régionales ont refusé la résolution du conseil municipal du Kram d’instaurer une caisse de ce genre. Le ministère en charge des affaires locales n’a pas encore réagi pour dissoudre la caisse en question, qui dispose désormais selon Laayouni de 130 mille dinars environ.

Le deuxième fait saillant est relatif à la proclamation par la mairie du Kram, en août dernier d’un décret qui impose une forte amende de 300 dinars (93 euros) pour chaque personne dont le téléphone portable sonne au cours de l’enterrement dans les cimetières de la commune… Une vraie manne financière qui renflouera les caisses de la commune.

Rappelons aussi que la commune du Kram est tristement célèbre par une pratique inhumaine : l’abattage des chiens errants. Pratique barbare et inefficace. Malgré les protestations des associations de protection des animaux, le massacre continue.

Dans toute cette gabegie, la commune du Kram, qui dispose d’un budget de 21 millions de dinars dont 25% réservé aux salaires, souffre d’énormes problèmes : constructions anarchiques, détérioration de l’infrastructure, embouteillages et absence d’un plan d’aménagement urbain qui répond aux attentes des habitants de la commune.
Toutefois et compte tenu des maigres ressources dont dispose M. Layouni, la proclamation de « l’indépendance » financière de la mairie la plus controversée du pays n’est pas pour demain.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut