Economie

Boycott – Allemagne : La crise de Gaza force des restaurants Israéliens en à fermer leurs portes

Boycott – Allemagne  : La crise de Gaza force des restaurants Israéliens en à fermer leurs portes

Les restaurants israéliens en Allemagne subissent des pertes importantes en raison des campagnes locales de boycott, des menaces persistantes et de la nécessité constante d’une protection policière depuis le début de la guerre d’Israël contre Gaza le 7 octobre.

Cette situation a forcé certains établissements à fermer définitivement, tandis que les propriétaires d’autres restaurants envisagent de quitter l’Allemagne.

Fermeture de Bleibergs après 20 ans d’activité

Le 6 juin, le restaurant “Bleibergs” à Berlin a annoncé sa fermeture sur Facebook après 20 ans d’activité, déclarant : “En raison des événements du 7 octobre, le restaurant restera fermé définitivement… Après 20 ans, cette décision difficile a été prise.”

Le propriétaire, Chaïmi Froehlich, a expliqué à la chaîne allemande ZDF que depuis la reprise du conflit au Moyen-Orient, les clients évitent l’établissement. “Les revenus sont extrêmement bas, et nous avons subi des pertes de plus de 80 000 euros au cours de ces huit mois,” a-t-il ajouté.

Risque de faillite pour d’autres établissements

D’autres restaurants israéliens, notamment à Francfort, signalent qu’ils sont menacés de faillite en raison de l’hostilité croissante, des appels au boycott, et de la propagande négative en ligne.

Des slogans tels que “Gaza libre” et “maudite soit Israël” ont été gravés sur les tables des restaurants, tandis que les propriétaires se voient accusés de “voler le falafel, le houmous et autres plats palestiniens.”

Une atmosphère hostile

L’atmosphère hostile oblige de nombreux propriétaires à réfléchir à l’avenir de leurs établissements en Allemagne. Les campagnes de boycott, combinées à des pertes financières importantes et à une atmosphère de menace constante, rendent difficile la poursuite des activités commerciales dans un environnement devenu inhospitalier.

Ainsi, la situation souligne l’impact des conflits internationaux sur les communautés locales et les entreprises dans des pays tiers. Les propriétaires de restaurants israéliens en Allemagne doivent désormais naviguer dans un climat de boycott et de menaces, mettant en péril leur survie économique et les obligeant à prendre des décisions difficiles concernant l’avenir de leurs entreprises.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut