Monde

Canada [photos] : Un nombre croissant de migrants en provenance des Etats-Unis submerge les frontières canadienne

Le Premier Ministre du Canada, Justin Trudeau, s’est posé depuis l’élection du républicain Donald Trump, en chevalier protecteur des valeurs universelles et plus particulièrement concernant l’ouverture vis-à-vis les demandeurs d’asile.

En effet, le lendemain de la décision américaine d’interdire l’entrée du pays aux ressortissants de sept pays musulmans, Trudeau s’est empressé de déclarer que le Canada était ouvert aux réfugiés du monde entier. Il y a une semaine, le PM canadien a annoncé l’accueil de 1200 yazidis, avec la facilitation de leur intégration et le financement de leur installation sur le territoire canadien.

Toutefois, la montée de l’opposition des conservateurs canadiens, parallèlement avec la croissance du flux des migrants en provenance des USA pourrait forcer Trudeau à réviser sa stratégie en matière de politique d’immigration.

The Guardian a récemment indiqué que plusieurs demandeurs d’asile dont beaucoup d’enfants sont originaires du Ghana, de la Somalie et de Djibouti ont bravé les frontières en plein hiver par des zones reculées, souvent à pied, dans des conditions inhumaines. Selon Amnesty International, la police canadienne a accentué sa vigilance aux frontières procédant à plus d’interpellation.

Dans ce contexte, le député conservateur canadien Ted Falk a déclaré: «chacun sait que le Canada est accueillant et généreux, mais nous devons aussi assurer la sécurité de notre pays et le respect de nos frontières».

Les conservateurs s’inquiètent aussi de la « qualité » des migrants qui tentent de traverser les frontières américano-canadiennes. Beaucoup d’entres eux sont munis de faux papiers ou de faux passeports, leur historique est ainsi difficile à connaitre.  Ils pourraient de même détourner la loi qui interdit aux demandeurs d’asile aux USA de présenter une seconde demande aux autorités canadiennes.

 

De son côté, Trudeau a tenté le 25 février 2017 d’assurer son peuple en ces termes : «L’une des raisons pour lesquelles le Canada demeure un pays ouvert est que les Canadiens ont confiance dans notre système migratoire et dans l’intégrité de nos frontières… Nous allons continuer à soigner l’équilibre entre un système rigoureux et l’accueil de ceux qui en ont besoin».

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut