Société

Comment blanchir la Tunisie suite au black-listage?

Comment blanchir la Tunisie suite au black-listage?

Par Fathi Houidi

En l’espace de deux ou trois mois, coup sur coup, la Tunisie est black listée comme paradis fiscal et comme pays exposé au blanchiment d’argent et au financement du terrorisme. Une réputation quasiment ruinée pour un pays considéré, depuis plus de soixante ans, au plan international, comme une référence en matière de respect de la légalité internationale.

Même la sortie de ce classement déshonorant n’exonérera pas l’actuel gouvernement et ceux qui l’ont précédé de la lourde responsabilité qui leur incombe et du fiasco qui a marqué et marque encore leur désastreuse gouvernance économique et financière. Il faudra ramer pendant des années avant de recouvrer une virginité et une crédibilité perdues tant auprès de pays partenaires que des investisseurs étrangers.

Mais le plus extraordinaire, c’est de voir des porte-voix officiels persister dans le déni pour soustraire de leur responsabilité et à l’ire populaire ceux qui nous gouvernent, débitant de plateaux de radios en plateaux de télévision, un fatras de détails superfétatoires et force arguments fallacieux, dans un langage du bois le plus rustique.

Ahurissante est devenue cette culture de l’impunité réduite à ne demander des comptes et à ne sanctionner, çà et là, que quelque boucs-émissaire ou quelque lampiste. Ou à invoquer quelque complot étranger ourdi dans le cadre d’une stratégie internationale impérialiste, néo-colonialiste ou maçonnique visant à stopper l’avancée glorieuse de notre gouvernement d’union nationale (ou ce qu’il en reste).

Affligeante également est cette fâcheuse tendance de nos gouvernants, pouvoir et opposition confondus, à ne jamais avouer de faute, ni à se remettre en cause et, surtout, à très peu apprendre de leurs erreurs et maladresses pour les corriger. Il s’avère assurément naïf, sous nos cieux, de vouloir marier politique et probité.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut