Societe

Comment faire une réclamation TuiFly ?

Un vol perturbé est une situation agaçante qui est souvent à l’origine de litige entre une compagnie aérienne comme TuiFly et ses clients. En cas de retard par exemple, il est de votre droit en tant que passager aérien de décider de quoi faire. Si votre programme le permet, vous pouvez attendre le prochain départ proposé par la même compagnie pour votre destination. Dans le cas contraire, vous pouvez décider d’aller voir ailleurs. Dans l’un comme dans l’autre cas, vous avez la possibilité de saisir la compagnie pour obtenir une indemnité en déposant votre dossier de réclamation TuiFly en ligne. Comment faire une réclamation auprès de TuiFly ? C’est ce que nous abordons dans cet article.

Quels sont vos droits d’indemnisation pour un vol retardé TuiFly ?

Deuxième compagnie low-cost de la Belgique, TuiFly possède une flotte de 36 appareils volants pouvant vous permettre de voyager dans de bonnes conditions. Cependant, elle n’est pas épargnée des aléas liés aux voyages aériens. Parfois, des situations indépendantes de sa volonté surviennent et l’obligent à décaler les vols. Dans ce cas, vos droits de passager aérien vous permettent de faire une réclamation pour obtenir ce qui vous revient. À noter que le temps pour réclamer l’indemnité est de 5 ans en France et d’un an seulement en Belgique.

Pour ce faire, vous n’avez qu’à adresser un email à la compagnie aérienne en fournissant tous les détails liés à votre vol. À noter qu’il existe des étapes à suivre pour bien formuler la réclamation. Assurez-vous d’avoir bien conservé votre carte d’embarquement ainsi que tous les documents relatifs au vol (le mail de confirmation et autres). N’oubliez pas de vous renseigner sur les raisons ayant conduit au retard du vol. Si vous décidez d’attendre le prochain vol, notez bien le temps total d’attente et gardez jalousement tous les reçus des dépenses effectuées dans cet intervalle de temps.

Que prévoit la loi en cas de vol retardé ?

En vendant un billet d’avion, TuiFly s’engage à offrir les meilleures conditions de voyage à ses passagers. Ces derniers doivent eux-mêmes faire l’effort de se présenter à temps sur le lieu de départ afin d’éviter les désagréments. Lorsqu’une compagnie aérienne comme TuiFly se trouve obligée de modifier l’heure prévue pour le départ, elle devient coupable vis-à-vis de ses clients. Elle devra alors verser une indemnisation aux clients touchés par le vol retardé. Cette règle s’applique lorsque :

  1. Le vol est retardé à cause d’une panne technique sur l’avion ;
  2. Le retard est causé par une grève du personnel ou un problème avec l’équipage ;
  3. Les raisons ayant conduit au retard ne sont pas explicitement communiquées par la compagnie aérienne.

Dans certains cas, il vous sera impossible d’obtenir une indemnisation. Par exemple, si le vol est retardé à cause de la grève des contrôleurs aériens, TuiFly ne saurait vous dédommager. Il s’agit en effet d’une « situation extraordinaire ». De même, vous ne pourrez pas être indemnisé si le retard de votre vol est lié à un foudroiement ou un problème météo. Parfois, il arrive qu’un passager tombe sérieusement malade au cours du trajet. Le pilote devra alors rebrousser chemin ou atterrir en urgence pour que le malade soit conduit à l’hôpital le plus proche. Dans ce cas, l’heure d’arrivée va changer. Cependant, vous ne pourrez prétendre à une indemnité, puisque la situation ne dépendait pas de votre compagnie aérienne.

Comment obtenir une indemnisation en passant par un intermédiaire ?

Aujourd’hui, toutes les sociétés spécialisées dans le transport des passagers aériens savent qu’elles doivent verser une indemnisation aux clients en cas de vol retardé. Pourtant, elles peuvent refuser de verser aux voyageurs éligibles ce qui leur revient de droit. Aucune compagnie aérienne n’aime se retrouver dans une situation qui l’oblige à dédommager ses clients.

Pour maximiser vos chances d’obtenir une indemnité, vous pouvez passer par une société spécialisée dans la défense des droits voyageur. Il suffit généralement de remplir le modèle de formulaire prévu à cet effet et l’agence intermédiaire s’occupe de toutes les démarches à mener. Grâce à son savoir-faire dans le domaine, l’agence contactée fera une étude d’éligibilité pour vous révéler vos chances d’obtenir gain de cause. Si votre cas s’y prête, elle vous aidera à constituer le dossier et à l’envoyer au plus vite à la compagnie de voyage concernée. Dans la plupart des cas, il s’agit de faire un règlement à l’amiable. Mais, s’il le faut, la société de défense peut lancer une procédure judiciaire pour amener la compagnie à vous verser votre indemnité.

Vol retardé TuiFly : à quelle indemnité s’attendre ?

Pour une indemnisation de vol retardé, la valeur de l’indemnité dépend de plusieurs facteurs. En fonction de la distance du voyage, le montant à percevoir va largement varier. Il s’élève généralement à 250 euros pour les voyages dont la distance est inférieure ou égale à 1500 km. Entre 1500 km et 3500 km, vous recevrez 45 euros pour tout retard sur votre vol. Au-delà de 4500 km, vous obtiendrez jusqu’à 600 euros. Précisons toutefois que la localisation géographique est également un facteur déterminant de l’indemnisation.

Il existe en effet une restriction géographique quant à l’application des dispositions du règlement européen 261/2004. Elles ne concernent que les compagnies aériennes européennes. C’est le cas de TuiFly. À noter que votre vol doit avoir pour destination un aéroport interne à l’Union européenne pour que votre réclamation soit prise en compte.

Que faire en attendant de lancer la procédure de réclamation TuiFly ?

Selon l’ampleur de la situation ayant provoqué le décalage du départ, il peut être nécessaire de passer la nuit à l’aéroport en attendant le prochain vol. Si tel est votre cas, sachez qu’il est de la responsabilité de la compagnie aérienne de prendre en charge toutes les dépenses supplémentaires à faire. Il s’agira entre autres frais d’hébergement, de restauration et de téléphone. Tout ce que vous aurez dépensé pendant l’attente sera facturé au nom de la société de voyage. En l’absence de bons d’achat à utiliser dans les centres commerciaux de l’aéroport, vous ferez les dépenses à vos propres frais. Assurez-vous toutefois de bien garder les factures que vous allez présenter au service client pour vous faire rembourser.

Maintenant que vous savez comment faire une réclamation TuiFly, il vous revient de faire le bon geste pour faire valoir vos droits de passager aérien toutes les fois que c’est nécessaire.

Source : Indemniflight, spécialiste dans le droit des passagers aériens.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut