Politique

Compte-rendu de la visite express de Mr Béji Caïd Essebsi au Maghreb

Mr Béji Caïd Essebsi, Premier ministre par intérim est rentré hier soir à 19h30 de sa tournée express au Maghreb des 15 et 16 mars.

Avant-hier, Mr Béji Caïd Essebsi est arrivé, mardi en fin de matinée, à l’aéroport d’Alger où il a été accueilli par son homologue, le chef du gouvernement algérien, Mr Ahmed Ouyahia avant de rencontrer Mr Abdelaziz Bouteflika, Président de la République algérienne.

Les excellentes relations tuniso-algériennes, la situation qui prévaut dans les deux pays et dans le monde arabe, outre des questions d’intérêt commun, ont été au centre de l’entretien qui a eu lieu, mardi, à Alger, entre le Président algérien Abdelaziz Bouteflika et Mr Béji Caïd Essebsi, Premier ministre du Gouvernement provisoire.


Cette première visite a été très bénéfique puisque, dans une déclaration à l’issue de l’entretien, le Premier ministre, qui a fait l’objet d’un accueil des plus chaleureux de la part du Président algérien, a souligné la solidité des liens fraternels qui unissent la Tunisie et l’Algérie, mettant l’accent sur l’histoire militante commune que partagent les deux pays et les deux peuples frères ainsi que sur la coopération fructueuse établie dans les différents domaines.

Les deux parties ont réaffirmé la ferme volonté d’œuvrer à ce que l’avenir des relations tuniso-algériennes soit meilleur et à ce que la coopération bilatérale connaisse la mutation qualitative escomptée, de manière à concrétiser la foi commune en l’unité du sort.

D’autre part, Mr Abdelaziz Bouteflika, Président de la République algérienne, a annoncé que l’Algérie allait accorder des aides financières à la Tunisie, réparties comme suit :

  • 10 millions de dollars sous forme de don
  • 40 millions de dollars sous forme de prêt avantageux remboursable sur 15 ans avec un délai de grâce de 5 ans et un taux d’intérêt de 1%
  • 50 millions de dollars qui seront déposés à la Banque centrale de Tunisie sans l’ajout d’intérêt sur la somme déposée

Au terme de cet entretien, Mr Béji Caïd Essebsi a quitté Alger à destination du Royaume du Maroc pour une visite officielle. A son départ de l’aéroport d’Alger Houari Boumediene, le Premier ministre a été salué par le chef du gouvernement algérien, Mr Ahmed Ouyahia.

Le Premier ministre du gouvernement provisoire, Béji Caïd Essebsi, a déclaré à son arrivée, mardi soir, à l’aéroport de Rabat-Salé “nous n’oublierons jamais que le Maroc a été parmi les premiers pays à nous soutenir pendant la révolution”. Il a été accueilli à l’aéroport par le Premier ministre marocain Abbès Fessi, le secrétaire général de l’UMA, Habib Ben Yahia, et les ambassadeurs des deux pays.

Mr Caïd Essebsi a souligné qu’il est “venu porteur d’un message de fraternité et de considération du peuple tunisien, de son Président et de son gouvernement au Roi Mohamed VI et au peuple et gouvernement marocains”.

Il a mis en exergue les liens de fraternité et de bon voisinage qui unissent les deux pays, et l’histoire commune de lutte des deux peuples pour la liberté.

Mr Caïd Essebsi a, en outre, félicité le peuple marocain pour les réformes fondamentales décidées récemment par le Roi Mohamed VI.


Selon notre confrère marocain, aufaitmaroc.com, un communiqué du cabinet royal, a affirmé mercredi à Rabat lors d’un entretien avec le roi Mohammed VI que la question du Sahara “constitue un obstacle à l’intégration maghrébine”.

“Il est important de trouver une solution politique et définitive à cette question conformément à la légalité internationale”, a déclaré le responsable tunisien au cours de cette entrevue, selon la même source.

Le processus de regroupement de l’Union du Maghreb arabe (UMA), en panne depuis de nombreuses années à cause du conflit du Sahara, a été l’un des principaux sujets que le roi du Maroc a évoqué avec Béji Caïd Essebsi.

L’UMA dont le traité fondateur a été signé en 1989 comprend outre le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye et la Mauritanie.

Selon le communiqué du cabinet royal, le roi a affirmé à son interlocuteur “la nécessité de consolider les fondements” de l’UMA “en tant que choix stratégique incontournable, et en tant que mécanisme de coopération et de solidarité entre les cinq Etats”.

Après l’audience royale qui s’est déroulée en présence du Premier ministre marocain Mr Abbas El Fassi, Mr Caïd Essebsi a quitté le Maroc à destination de la Tunisie.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut