Conférence d’Istanbul: Rafik Abdessalem appelle à l’ouverture de couloirs humanitaires vers la Syrie

Le ministre des Affaires étrangères Rafik Abdessalem a plaidé, dimanche 1er avril 2012, en faveur de l’ouverture de couloirs humanitaires pour alléger les souffrances du peuple syrien et lui fournir tout ce dont il a besoin en médicaments, en lieu d’hébergement et en nourriture.

S’adressant à la deuxième conférence « des Amis du peuple syrien » qui se tient dans la ville turque d’Istanbul, Rafik Abdessalem a appelé toutes les parties à trouver un règlement politique à la crise syrienne sur la base des initiatives de la Ligue des États arabes et dans le respect de la souveraineté de la Syrie et de l’intégrité de son territoire, au service de la stabilité de la région ».

A cet égard, il a tenu à réaffirmer l’entière solidarité de la Tunisie avec le peuple syrien et son refus de « la violation manifeste de ses droits les plus élémentaires », rappelant, à ce propos, les acquis de la conférence des Amis du peuple syrien, tenue à Tunis, s’agissant notamment de la « reconnaissance du Conseil national syrien en tant que représentant légitime du peuple syrien et de la mobilisation du soutien international en faveur de la cause syrienne dans le cadre la préservation de l’intégrité territoriale de la Syrie ».

Ont participé aux travaux du congrès d’Istanbul, 70 pays en plus de représentants de l’Organisation des Nations Unies, de la Ligue des Etats arabes, de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) et du conseil de coopération des pays du Golfe ainsi que de représentants de plusieurs autres instances régionales et internationales.

En marge des travaux de ce congrès, Rafik Abdessalem a eu une série d’entretiens avec ses homologues parmi les pays participant à cette rencontre.

Ces entretiens ont permis d’examiner l’évolution et les perspectives de la coopération entre la Tunisie et ces pays.

Source: TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut