Monde

Corée du Sud : manifestations contre les réfugiés musulmans

« Nous ne voulons pas devenir comme l’Europe !».

L’arrivée de réfugiés musulmans du Yémen suscite l’inquiétude dans le pays.

Les Sud-Coréen ont manifesté massivement ce lundi 2 juillet contre la politique migratoire favorable aux réfugiés. Selon la chaîne d’information allemande DW News, la plupart d’entre eux seraient inquiets face au flux de réfugiés musulmans en provenance du Yémen et de l’exploitation économique opérée par les migrants.

Environ 400.000 Sud-Coréens ont signé une pétition en ligne sur le site du gouvernement, exigeant l’arrêt de l’admission des réfugiés.

En effet, de nombreux habitants de la péninsule considèrent les règles d’immigration actuelles comme laxistes et dangereuses pour leur société. En outre, les Yéménites sont accusés d’être des migrants économiques attirés par les bons salaires et le système social plus généreux du pays. Selon le magazine Express business, près de 49 % des Sud-Coréens estimeraient qu’il faudrait renvoyer les réfugiés yéménites dans leur pays. Environ 39 % penseraient au contraire qu’ils devraient être autorisés à rester en Corée du Sud.

« Nous ne sommes pas contre tous les réfugiés. Mais nous ne devons pas accepter des étrangers qui tentent d’exploiter la politique comme un moyen de rechercher des intérêts économiques et d’esquiver le projet dans leur pays », a déclaré Hank Kim, propriétaire de l’agence de voyage Core Travel Agency.

« Les gens d’ici sont inquiets, nous avons tous lu les problèmes que les immigrants ont causés en Europe – en Allemagne et en France en particulier – et nous ne voulons pas que cela se produise ici », ajoute-t-il.

De plus, le propriétaire de l’agence de voyage reconnaît que la différence de religion pourrait poser problème :

« Nous sommes également inquiets à cause de leur religion. Nous n’avons jamais eu de contact avec des musulmans auparavant, mais nous savons qu’ils ont tous de grandes familles et qu’ils apportent leur propre culture au lieu d’essayer de s’adapter à l’endroit où ils vivent… »

Actuellement, ce sont près de 1 000 réfugiés yéménites qui se trouvent sur l’île de villégiature de Jeju en Corée du Sud.

Signalons que le pays accepte en moyenne environ 4,1% des demandes d’asile.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut