Monde

Crise entre l’Arabie saoudite et le Canada: Riyad ne décolère pas surfant sur une vague d’escalade

L’Arabie saoudite a décliné clairement toute médiation dans son conflit avec le Canada, a affirmé mercredi Riyad, par le biais de son Ministre des Affaires Etrangères, Adel Al Joubeir, qui a fait part de l’intention du royaume de prendre des mesures punitives supplémentaires à l’égard d’Ottawa.

Le Canada a exprimé après la réaction disproportionnée de l’Arabie saoudite qui a expulsé l’ambassadeur canadien et gelé le commerce avec Ottowa, son intention de solliciter la médiation des Emirats Arabes Unis et de la Grande Bretagne tout en soulignant son attachement à la défense des droits de l’homme, source de discorde entre les deux pays.

L’ambassade du Canada en Arabie saoudite a demandé la libération immédiate des militants des droits de l’homme détenus au royaume, ce qui a suscité les foudres des autorités saoudiennes, estimant qu’il s’agit d’une ingérence dans ses affaires intérieures.

Ne décolérant pas, l’Arabie saoudite a pris une série de mesures de rétorsion, dont la suspension des vols de la Compagnie aérienne vers la ville de Toronto, le retrait des étudiants saoudiens des universités du Canada, la vente des actifs détenus par le royaume au Canada. Selon le Ministre des Affaires Etrangères, d’autres mesures punitives contre Ottawa sont en cours de préparation.

Commentaires

Haut