Décès de Lotfi Nakdh ; le ministère de l’intérieur privilégie la thèse de mort naturelle !

Suite à la manifestation qui a eu lieu ce matin dans la ville de Tataouine, à l’initiative des partisans d’Ennahdha, et qui s’est achevée dans des débordements de violence ayant conduit au décès de feu Lotfi Nakdh, coordinateur du parti Nidaa Tounes à Tataouine, et secrétaire  général de l’union régionale de l’agriculture et de la pêche, le ministère de l’intérieur a fait savoir sur sa page officielle de facebook, que cette mort est apparemment de cause naturelle, vu que le défunt avait des antécédents de maladie cardiaque, et que le cadavre ne portait pas de stigmates évidents de violence (d’après les médecins légistes en charge de l’autopsie, à Gabes !).

De son côté, la chaine de TV nationale, Al Watanya 1, a rapporté l’incident, comme étant la conséquence d’une marche « pacifiste » ayant dégénéré par la faute des partisans du défunt.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut