Societe

Découverte d’un réseau de trafic de stupéfiant de la Chine vers la Tunisie

L’unité nationale d’investigation dans les crimes de terrorisme, de crimes organisés et la sécurité du territoire national a arrêté un individu, sur la base d’informations indiquant l’arrivée d’un colis pesant 114,8 grammes suspectées de contenir une substance stupéfiant en provenance de Chine via une société de transport et destiné à une personne résidant en Tunisie.

L’unité a saisi le colis et arrêté son destinataire qui, après interrogatoire, a avoué opérer au sein d’un groupe comprenant son frère et une autre personne agissant dans la contrebande de matières premières stupéfiants en Tunisie.

Il a ajouté que la matière première est transformée et mélangé à d’autres matériaux pour la production d’une substance narcotique appelée «Salvia» découverte par son frère sur un site Web, signalant que son frère possède des quantités importantes de cette substance dans sa résidence située dans la banlieue nord.

Le frère du suspect a été arrêté et a confirmé les informations contenues dans les aveux, ajoutant qu’il vend la substance stupéfiante à plusieurs personnes et obtient un gain de 2000 dinars pour chaque 20 grammes. Il a reconnu consommer ce produit en plus d’autres substances narcotiques, dont le chanvre indien et la marijuana.

La personne tierce impliquée dans la même affaire a été arrêtée et a avoué, après interrogatoire, son activité au sein du groupe dans le domaine de la fabrication et la vente du stupéfiant «Salvia ». Elle a reconnu dans le même contexte, s’être déplacé au cours du mois de décembre 2016 vers un pays du Maghreb afin de coordonner avec quelqu’un pour faire passer la drogue «chanvre indien» dans notre pays.

En coordination avec le Service de police technique et scientifique, des tests ont été effectués sur le produit saisi, concluant qu’il est dérivé du chanvre indien ayant des effets plus forts et plus dangereux et peut causer une intoxication et conduire à la mort.

Après le déferrement des suspects au parquet du tribunal première instance à Tunis 1, un mandat de dépôt en prison a été émis à leur encontre, a indiqué un communiqué publié mardi 11 avril 2017 par le ministère de l’Intérieur.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com