Societe

Démarrage du festival “Doc à Tunis”

Le festival “Doc à Tunis”, dans sa nouvelle édition spéciale 2011, a démarré mercredi soir, au Théâtre municipal de Tunis.

Les cinéphiles n’ont pu voir que 5 films alors que le programme d’ouverture prévoyait la projection de 8 productions inédites.

Des premiers extraits de films rushes ont été présentés tels que  “Révolution 0” de Olfa Chakroun, “Enfin je m’exprime” de Mohamed Ali Nahdi et un autre film de Néjib Belkadhi.

Ces films, encore en phase de montage et de post-production, relatent les évènements vécus par la Tunisie après le 14 janvier 2011, en particulier, la vague des revendications sociales et des sit-in, ainsi que la couverture de conférences de presse tenues par des partis censurés pendant l’ancien régime.

Les films “Démocratie année 0” du belge Christophe Cotteret et “SOS”, réalisé en 2010 par Karim Belhaj, ont été de la partie.

Le film “18 jours au Caire” de Salah Sony et Salah Ramadan (Egypte) sera projeté à la clôture, alors que les films “Dégage” de Mohamed Zran,  “Zatla” de Ridha Béhi et “Rouge parole” de Elyès Baccar sont programmés au cours du festival.

Par ailleurs, des films arabes, africains et européens seront à l’affiche dont “Gaza” de Samir Abdallah (Palestine),  “Pop Islam” d’Ismail Elmokadem (Egypte), “Faces” de Gérard Maxim (France) et   “Après 30 ans de dictature” (Togo).

Les projections se déroulent au Théâtre municipal de Tunis et aux salles ”le 4ème Art” et  “le Mondial”.

Source : TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut