Des avocats menacent d’intenter un procès au Gouvernement s’il ne met pas fin aux sit-ins

Des avocats tunisiens ont envoyé, par le biais d’un notaire, un avertissement au Gouvernement lui demandant de mettre fin aux sit-ins par la force publique et d’appliquer la loi.
Ahmed Ben Hassana, Moneem Triki et Imed Saadiya  qui ont pris cette initiative ont donné cinq jours au Gouvernement pour s’exécuter sinon ils vont lui intenter un procès.
La mise en garde a été adressée, selon le journal « Al Bayane » dans son édition de ce  lundi, au représentent juridique du Gouvernement lui rappelant les devoirs politiques du gouvernement, juridiques en matière de préservation de l’ordre public et la protection du pays contre la dislocation.

Ces avocats ont indiqué que leur objectif et de faire pression sur le gouvernement afin de prendre ses responsabilités face à ces  sit-ins.

Ils ont aussi été motivés par les alarmes, lancées par les économistes, relatives à la baisse de la croissance ainsi que la perte de quelque 24000 jours  de travail.
Les hommes en robes noires réclament aussi l’application de l’article 336 du code du travail qui stipule un préavis de 10 jours au moins avant de lancer une grève.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut