Politique

Des nervis de Ben Ali pris au piège en Libye

Après la chute de Zine El-Abididne Ben Ali, dans la première quinzaine de janvier, une centaine de membres des services de sécurité et de la garde du président déchu avait été plus chanceux que leur chef, le général Ali Seriati : ils avaient réussi à gagner la Libye. Mais aujourd’hui, ils se font du mauvais sang. Parqués dans une caserne de la banlieue de Tripoli, ils redoutent très fort la chute du régime de Mouammar Kaddafi…

Source : Jeune Afrique

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut