news

Douz: Affrontements entre l’armée nationale et des éléments infiltrés

Le deuxième groupement territorial saharien de l’armée nationale mène actuellement une opération de ratissage dans la localité “Alouet Karnafa”  de Karaat Bouflija, située à 70 kilomètres à l’extrême sud de la délégation de Douz (gouvernorat de Kébili) et à la limite du gouvernorat de Tataouine. De violents affrontements se sont déclenchés vendredi en fin de journée entre le deuxième groupement de l’armée et les éléments infiltrés dans cette localité (500 kilomètres au sud de la capitale), provoquant plusieurs victimes dont le nombre est encore indéterminé.

Des sources militaires dans la région ont affirmé que des affrontements et des échanges de coups de feu intensifs se sont poursuivis du crépuscule vendredi jusqu’aux premières heures de l’aube de la journée du samedi 20 août.

C’est un citoyen de Douz qui aurait découvert l’infiltration de ces éléments à bord de voitures 4×4 sans immatriculation, transportant des armes de pointe, à l’heure de la prière d’Al Moghreb, à l’entrée à la localité “Alouet Karnafa”.

Il en a immédiatement informé le chef du poste de police de ”Karaat Bouflija”, située à la limite des gouvernorats de Tataouine et de Kébili qui s’est déplacé sur place. A son arrivée sur les lieux, les éléments suspects lui ont tiré dessus, ce qui a nécessité l’intervention des forces de l’armée nationale, lesquelles encerclent le site depuis hier.

D’importants renforts militaires venus des villes de Kébili, Douz et Matmata ont été déployés dans la région. Un climat de peur et d’appréhension règne chez les habitants du gouvernorat de Kébili. Ils ne comprennent pas les motivations de ces groupes dont l’identité n’a pas encore été déterminée, d’autant plus que leurs véhicules ne portent pas de plaques d’immatriculation.

A rappeler que la zone de ”Alouat Karnafa” est le théâtre d’infiltrations épisodiques, de groupes armés lesquels avaient été arrêtés à plusieurs reprises par les forces de sécurité et l’armée nationale.

Source: TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut