Societe

El Kamour [photos] : les manifestants font face au danger des serpents et des scorpions du désert

Avec la hausse des températures dans les régions désertiques de Tataouine, les manifestants d’El Kamour auront à faire face au danger des scorpions et des serpents qui se propagent particulièrement durant la période de l’été.

Les sit-inneurs ont assuré à notre correspondante qu’ils luttent quotidiennement contre ce phénomène et que jusqu’au là, il n’y a pas eu de blessé. Par ailleurs, le membre de la coordination du sit-in Jamel Khalfallah a appelé l’hôpital régional de Tataouine à envoyer une deuxième ambulance pour assister la première envoyée par la protection civile en cas d’urgence. Le coordinateur a aussi souligné l’existence d’une infirmerie sur place avec quelques médicaments et deux infirmiers volontaires, capables d’assurer les premiers secours.

Bien que l’état de santé des sit-inneurs soit pour le moment stable, Khalfallah a attiré l’attention sur le risque représenté par les animaux venimeux du désert, par la hausse des températures et par la disponibilité limitée de l’eau potable. En effet, remplir la citerne de 30 000 litres sur les lieux du sit-in prend près de 7 heures, car l’eau provient de la région de Ben Amiir, située à 40km d’El Kamour.

Notons enfin que Khalfallah a pareillement appelé à équipé le camp d’une seconde citerne indiquant qu’il est possible d’annoncer de nouvelles décisions dans le cadre des protestations durant les prochaines 24 heures.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut