Societe

Ensemble, pour la formation professionnelle des jeunes en Méditerranée

Il est des priorités partagées par tous : la jeunesse, parce qu’elle incarne notre avenir, en est une. Dans chacun de nos pays, l’éducation et la formation professionnelles sont au cœur des politiques engagées, avec certes des approches diverses, mais un but commun : l’emploi.

Le dialogue “5+5”, espace de coopération méditerranéen, réunit cinq pays du nord de l’Afrique (l’Algérie, la Lybie, le Maroc, la Mauritanie, la Tunisie) et cinq pays du sud de l’Europe (l’Espagne, la France, l’Italie, Malte et le Portugal). Ce mardi 28 octobre, réunis à Marseille, ministres de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur ou de la Formation professionnelle de ces 10 pays, nous réaffirmons que nous voulons œuvrer ensemble pour améliorer, valoriser la formation professionnelle des jeunes en Méditerranée. Nous avons adopté un plan d’action concret de développement de la formation des jeunes du pourtour méditerranéen afin d’accroître leur employabilité en favorisant notamment la mobilité. Si nous avons voulu prendre aujourd’hui la parole ensemble, c’est parce qu’il nous semble primordial de faire connaître quelques unes des mesures concrètes que nous avons adoptées et qui répondent à ces aspirations communes.

–        Pour favoriser la mobilité des jeunes, nous créons un cadre euroméditerranéen des compétences, qui permettra la reconnaissance des acquis dans des secteurs professionnels prioritaires.

–        L’implication du monde de l’entreprise est cruciale dans la réussite de notre projet. C’est pourquoi nous souhaitons la mise en place d’un réseau d’entreprises euroméditerranéennes qui s’impliqueront dans les formations initiale et continue.

–        Parce qu’ils favorisent l’échange et l’innovation entre les établissements de formation et les professionnels des métiers concernés, nous développerons dans chacun de nos pays des campus des métiers et des qualifications.

–        Nous voulons développer les outils numériques en soutenant des initiatives telles qu’Euromed +, projet franco-italien qui recense l’ensemble des offres de formation à l’université ou dans les entreprises, les opportunités de mobilité et les bourses possibles.

–        Enfin, nous créons un “Pass Euromed”,  un “passeport” qui facilitera la mobilité, incluant le CV de son utilisateur, ses compétences acquises, ses diplômes et son expérience professionnelle sur le modèle de l’Euro pass.

L’échange, le dialogue sur nos pratiques nous permet de relever ensemble le défi de l’insertion professionnelle et de l’emploi des jeunes. Avec ces nouveaux outils, nous voulons ouvrir de nouvelles opportunités, créer des possibles, pour que la Méditerranée soit résolument un espace dans lequel l’avenir s’écrit.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut