Et si les ministres de l’Intérieur et de la Défense restaient pour terminer le travail engagé ?

La désignation des ministres du nouveau Gouvernement est en cours de négociation. D’après les résultats obtenus par les forces sécuritaires ces derniers mois, il semblerait intéressant de maintenir au moins deux ministres en poste afin de réaliser une stratégie mise en place, à savoir MM. Essid et Zbidi.

En effet, une passation de pouvoir dans des ministères aussi sensibles risquerait d’engendrer une forte désorganisation au sein de ces administrations.

Les femmes et hommes, agents de police et militaires, qui les composent sont chargés d’assurer le retour de la sécurité en Tunisie. C’est une tâche de longue haleine qui ne peut être modifiée par un nouveau ministre qui, de plus, pourrait susciter des réactions négatives de la part des fonctionnaires de ces ministères.

Le ministère de l’Interieur a su gagner la confiance des policiers et de la population tunisienne. L’équipe actuelle a, également, réussi à restructurer les différentes fonctions des services de police. De plus, les nombreuses arrestations réalisées ont permis de limiter les risques sécuritaires en Tunisie, condition indispensable au retour à la normale de l’économie tunisienne.

En ce qui concerne l’armée nationale, son staff dirigeant a démontré son extrême compétence face aux différents périls à nos frontières et en particulier lors du conflit libyen.

Oublions les clivages politiques afin de garantir un avenir positif en Tunisie !

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com