Monde

Éthiopie : création d’une usine « révolutionnaire » de traitement des déchets

Alors que le traitement des déchets en Afrique figure parmi les principaux défis environnementaux, l’Éthiopie vient de se doter d’une usine de production d’énergie ultra moderne.

Achevée depuis décembre 2017, l’usine de transformation et de revalorisation des déchets  (Reppie Waste to Energy Facility) d’Addis-Abeda, qui a coûté près de 118,5 millions de dollars à l’État, est dotée d’une capacité de 50 mégawatts. Il s’agit d’une nouvelle installation qui transforme les déchets en énergie, en eau potable et en briques.

Selon les estimations, le centre devrait traiter « 350 000 tonnes de déchets solides par an », a indiqué Bizuneh Tolcha, dans une déclaration en conférence de presse.

Ainsi, en brûlant plus de 1400 tonnes de déchets par jour, la nouvelle installation Reppie permet d’alimenter 25% des foyers d’Addis-Abeba en énergie et de fournir de l’électricité à plus de 3 millions de personnes, tout en respectant les normes européennes en matière d’émissions atmosphériques.

Cette transformation est possible grâce à un processus simple mais ingénieux. D’abord, les déchets sont brûlés dans une chambre de combustion. Ensuite, la chaleur qui en résulte est utilisée pour faire bouillir de l’eau. Enfin, la vapeur ainsi produite actionne un générateur à turbine qui produit de l’électricité.

En outre, selon la plateforme de financement participatif Finances africa, la nouvelle usine permettra aussi de créer 3 millions de briques à partir des cendres récoltées, et plus de 30 millions de litres d’eau grâce à la récupération des déchets.

 

Gageons et espérons que d’autres pays africains suivent l’exemple de l’Éthiopie.

Commentaires

Top 48h

Haut