Monde

Face à la discrimination de cinq pays européens, Bruxelles voudrait imposer des visas aux citoyens américains

Une résolution vient d’être votée par le Parlement Européen et qui concerne le projet d’imposer aux citoyens de nationalité américaine un visa d’entrée aux pays de l’UE.

En effet, l’UE voudrait par cette initiative contraindre l’administration américaine à ne plus imposer des visas aux ressortissants de cinq pays de l’UE qui sont la Pologne, la Croatie, la Bulgarie, la Roumanie et la Chypre. Pour le reste des pays qui sont au nombre de 23, ils bénéficient du programme Visa Waiver qui leur permet de voyager aux USA durant 90 jours sans visa.

A ce propos, le Parlement Européen a indiqué dans un communiqué de presse: «La Commission européenne compte légalement prendre des mesures pour réintroduire temporairement les visas pour les citoyens américains, étant donné que Washington n’accorde toujours pas d’accès sans visa aux ressortissants de cinq pays de l’UE (ceux cités plus haut)».

Ainsi, si les Etats-Unis n’accèdent pas favorablement à la requête de la Commission, une suspension de 12 mois de l’exemption de visa vers l’UE pour les américains sera appliquée, à moins que le parlement ou le conseil de l’UE ne s’y opposent.

En revanche, cette mesure pourrait avoir des conséquences négatives sur le tourisme européen et par conséquent, sur l’économie de l’UE. The Guardian a mis en garde contre l’initiative européenne en ces termes : «Compliquer la mobilité des citoyens américains vers l’UE priverait certainement le secteur touristique européen de revenus essentiels et mettrait en jeu des milliers d’emplois européens dans l’un des rares secteurs connaissant une forte croissance de l’emploi».

Le directeur exécutif de l’UTC Eduardo Santander a fait part à son tour de ses craintes dans une lettre adressée aux députés : «Nous sommes très préoccupés par l’impact économique et politique que pourrait provoquer une suspension de l’exemption de visa pour les ressortissants américains [voulant se rendre en UE]».

Notons enfin que des contacts entre la Commission Européenne et l’Administration Trump ont eu lieu afin de trouver une solution à l’amiable et «pousser vers une réciprocité complète du système de visas». Les résultats des négociations seront communiqués avant la fin de juin 2017 comme l’a promis le porte-parole de la Commission.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut