Facebook bannit une société israélienne coupable d’influence électorale en Afrique

Facebook a annoncé ce jeudi 16 mai 2019 qu’elle fermait des centaines de comptes, de pages, des groupes d’une entreprise israélienne d’influence électorale : Archimedes Group. Le Sénégal, le Togo, le Mali, le Nigeria, la RDC, l’Angola, mais aussi la Tunisie ont subi les manipulations de cette entreprise se vantant de pouvoir “changer la réalité”.

Les comptes s’appelaient “L’Afrique cachée” au Mali ou “La RDC secret” au Congo Kinshasa. Les messages qui y étaient postés dénonçaient des scandales autour d’une mine d’or ou critiquaient les positions de personnalités politiques en période électorale. Les informations avaient toute l’apparence du vrai mais elles étaient fausses. Les comptes n’appartenaient d’ailleurs pas à des Africains. Ils avaient été créés par une société basée à Tel Aviv pour des opérations d’influence sur le modèle russe des “usines à trolls” : faire du bruit sur Facebook, monter les personnes les unes contre les autres, créer des fausses informations en payant des centaines de personnes pour ce faire. Et c’est en partie ce qui a été opéré dans plusieurs pays d’Afrique dont le Sénégal, la Tunisie, la République démocratique du Congo au premier chef.

“Les personnes derrière ce réseau ont eu recours à de faux comptes (…) pour diffuser leurs contenus et accroître artificiellement leur audience, se faisant notamment passer pour des médias locaux des pays visés et publiant de soi-disant fuites concernant des personnalités politiques”, a expliqué Facebook dans un communiqué pour justifier le bannissement de l’entreprise israélienne Archimedes de son réseau social.

source: TV5 Monde

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut