Politique

FDTL : nécessité d’établir “un système présidentiel remanié”

M. Mustapha Ben Jaâfar, Secrétaire général du Forum Démocratique pour le Travail et les Libertés (FDTL), a présenté, jeudi matin, à Tunis, le programme du parti pour l’étape à venir et sa vision de la scène politique, durant cette phase transitoire.

Au cours d’une conférence de presse, à laquelle avaient pris part plusieurs adhérents du parti, le Secrétaire général du FDTL a passé en revue les orientations générales que le Forum s’emploie à consacrer et à renforcer, insistant sur l’impératif d’établir “un système présidentiel remanié”, “où le Président de la République est seul maître de la décision et dans le cadre duquel le Premier ministre est désigné par la majorité parlementaire”.

Il a, d’autre part, souligné que “le suivi et le contrôle continus du rendement du Gouvernement est le seul moyen pour l’établissement d’un système démocratique à même de prémunir l’économie nationale contre la corruption qui s’était répandue sous l’ancien régime”, précisant que l’instauration d’un climat de confiance économique est de nature à favoriser la réalisation d’un taux de croissance de 8%.

S’agissant de la vision qu’a le parti du dossier de l’économie, M. Mustapha Ben Jaâfar a fait remarquer que l’existence d’un modèle de développement juste entre les différentes régions et catégories sociales est susceptible de sortir le pays de la situation délicate qu’elle vit, notamment au plan économique, et ce à travers la diversification du tourisme, la présentation de solutions efficaces pour le secteur agricole et la garantie de neutralité de l’administration.

Il a, par ailleurs, mis l’accent sur le rôle de l’Etat en cette période, déclarant en substance : “le secteur privé est incapable actuellement d’endiguer la pauvreté”.  Il a appelé, à ce propos, “à recouvrer les biens spoliés et à les injecter dans l’économie nationale.”

Le Secrétaire général du FDTL a souligné l’impératif de réviser le système éducatif et de créer un observatoire national indépendant, chargé de l’évaluation du système “LMD”, de restructurer le secteur bancaire et de lancer une caisse d’assurance sur la pauvreté.

Evoquant la politique extérieure de la Tunisie, M. Ben Jaâfar a mis en exergue la nécessité d’instaurer un partenariat égalitaire avec l’Union Européenne et de focaliser l’attention sur la dimension maghrébine, dès lors que l’Union maghrébine est garante de la croissance et, partant de la création d’emplois.

Source : TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut